[NOEMA multiplie sa vue par quatre]

Non, NOEMA n’est pas la nouvelle application domestique qui a le pouvoir d’agir à distance pour vous. En revanche, son domaine d’action se réalise bien à distance mais il s’agit ici de radioastronomie. NOEMA (NOrth Extended Millimeter Array) est le réseau millimétrique le plus grand de tout l’hémisphère nord, et il se trouve sur le plateau de Bure dans le massif du Dévoluy dans les Hautes-Alpes. Ce réseau interférométrique d’antennes paraboliques initié en 2014 et situé à 2550 mètres d’altitude est passé ce vendredi 30 septembre 2022 de 6 antennes à 12 antennes de 15 mètres de diamètre chacune. NOEMA est ainsi le fer de lance de l’IRAM (Institut de Radioastronomie Millimétrique) qui possède également une antenne de 30 mètres de diamètre à Pico Veleta dans le sud de l’Espagne. Qu’est-ce qu’une antenne millimétrique et que signifie l’interférométrie ? Une antenne parabolique qui travaille dans le domaine millimétrique recueille des ondes…

0 commentaire

[Mission accomplie pour la sonde DART !]

Ce mardi 27 septembre 2022 à 1h14, la sonde DART de la NASA a parfaitement rempli sa mission en percutant à plus de 20 000 km/h le satellite naturel de l’astéroïde géocroiseur Didymos. Mais avant de développer… rembobinons car un certain nombre de précisions s’imposent ! Qu’entend-on par géocroiseur ? Un astéroïde géocroiseur est un petit corps planétaire dont l’orbite croise celle de la Terre.  C’est un météoroïde lorsqu’il reste dans l’espace. Ce phénomène est loin d’être rare puisque de nombreux corps rocheux de plus ou moins petite ou grande dimension passent souvent à des distances allant entre 5 et 20 fois la distance Terre-Lune (384 000km en moyenne). De quoi relativiser certains titres accrocheurs du style « un astéroïde va frôler la Terre prochainement »… Rappelons également que le système solaire est vieux de 4.456 milliards d’années, qu’il compte huit planètes avec dans l’ordre à partir du Soleil : Mercure, Vénus, Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus…

0 commentaire

[Des signes de CO2 sur une planète au-delà de notre système solaire]

Dans une démonstration remarquable de sa précision et de son exactitude, le télescope spatial James-Webb (JWST), une collaboration entre la NASA, l'Agence spatiale européenne et l'Agence spatiale canadienne, a capturé des preuves définitives de la présence de dioxyde de carbone (CO2) dans l'atmosphère d'une planète géante gazeuse en orbite autour d'une étoile semblable au Soleil située à 700 années-lumière. La cible du programme d'observation, WASP-39 b, est une planète géante gazeuse chaude dont la masse représente environ un quart de celle de Jupiter (à peu près la même que Saturne) et dont le diamètre est 1,3 fois supérieur à celui de Jupiter. Sa bouffissure extrême est liée en partie à sa température élevée (environ 900 °C). Contrairement aux géantes gazeuses plus froides et plus compactes de notre système solaire, WASP-39 b orbite très près de son étoile - à peine un huitième de la distance entre le Soleil et Mercure…

0 commentaire

[La tectonique des plaques contrôle l’oxygénation des océans]

L'oxygénation des océans à l'échelle des temps géologiques est-elle majoritairement dictée par le niveau d'oxygène dans l'atmosphère ? C'est ce qui était jusqu'alors supposé, mais une nouvelle étude publiée dans Nature le 17 août 2022 suggère que non. D'après les travaux des scientifiques du laboratoire Biogéosciences (CNRS/UBFC), en association avec le Departement of Earth and Planetary Sciences de l'Université de Californie, ce sont les mouvements des plaques tectoniques qui auraient joué un rôle dans l'oxygénation des océans. Pour le démontrer, les scientifiques ont utilisé un modèle de climat en trois dimensions pour recréer les conditions sur Terre entre moins 540 millions d'années et aujourd'hui, en prenant notamment en compte les courants de circulation océanique. Dans leur modèle, les scientifiques ont fait varier la position des continents tout en gardant la concentration atmosphérique en oxygène constante. Résultat, la concentration en oxygène des océans augmente, malgré un niveau d'oxygène constant dans l'atmosphère.…

0 commentaire

[28 juillet 2022: Jour du dépassement de la Terre]

Calculée par le Global Footprint Network, le jour du dépassement est la date à partir de laquelle l’humanité a consommé l’ensemble des ressources que la Terre peut reconstituer en une année. Cette année, le jour du dépassement de la Terre intervient le 28 juillet 2022. Autrement dit : pour régénérer ce que l’humanité consomme aujourd’hui, il nous faudrait l’équivalent de “1,75 Terre” en termes de surface. A partir d’aujourd’hui, nous vivrons 5 mois dans le rouge en entamant le capital naturel nécessaire au maintien de la vie sur Terre. L'analyse des causes du dépassement fait apparaître le rôle du système agricole et alimentaire. En effet, nos régimes alimentaires nécessitent aujourd’hui, en termes de nourriture, de grandes surfaces de cultures et rejettent d'importantes émissions de gaz à effet de serre. Le modèle européen est particulièrement responsable de cette surconsommation. Pour la France prise seule, d'ailleurs, le jour du dépassement est intervenu…

0 commentaire

[Alliée des jardins, la coccinelle asiatique est devenue envahissante]

Importés sciemment ou introduits par accident, des animaux venus d'ailleurs colonisent parfois leurs nouveaux habitats, au détriment d'espèces endémiques. C'est le cas de la coccinelle asiatique, Harmonia axyridis, devenue invasive en France et en Europe au début des années 2000. Censé être l’insecticide naturel idéal, la coccinelle asiatique est introduite en France tout au long du 20e siècle pour lutter contre les pucerons qui pullulent dans nos jardins, potagers et cultures. En une journée, elle peut ingérer jusqu'à 200 pucerons. Et en plus d’être particulièrement vorace, elle se reproduit rapidement. Ainsi, en quelques mois, quelques années de vie tout au plus, elle peut pondre plus de 2 000 larves qui dévoreront à leur tour des milliers de pucerons. Autant dire que là où elle s'installe, elle laisse peu de chances aux pucerons de se maintenir, mais elle pille aussi le garde-manger de nos coccinelles françaises, à tel point qu'elle est maintenant considérée…

0 commentaire

[La canicule, plus intense en Europe qu’en Amérique du Nord]

La vague de chaleur intense qui frappe l'Europe cette semaine n'est pas la première, mais ces canicules ont augmenté en fréquence et en intensité depuis 40 ans. Selon une étude publiée le 6 juillet, ces changements se produisent plus vite en Europe qu'en Amérique du Nord, une région qui n'a pourtant pas été épargnée ces dernières années, avec les canicules et sécheresses dévastatrices. "L'intensité" est définie par la température au-delà d'un certain seuil. Que les canicules soient plus fréquentes est statistiquement inévitable, dans la mesure où la température moyenne sur Terre est de 1,1 degré plus élevée qu'il y a un siècle. Mais les chercheurs d'Allemagne, des Pays-Bas et des États-Unis, identifient un autre mécanisme, au sein des courants atmosphériques. Plus spécifiquement, le courant-jet (jet stream), une "rivière" de vents ouest-est en haute altitude (10 km), dont on avait observé qu'il se divisait à l'occasion en deux, au-dessus du continent…

0 commentaire

[Les premières images du JWST révélées le 12 juillet 2022]

Après des années d'attente, l'équipe du télescope spatial James-Webb publiera ses premières images le 12 juillet. Un événement à suivre en direct à partir de 16h30 (heure de Paris). Certes, la mission du télescope pour les prochaines années est ambitieuse, des premiers âges de l'Univers jusqu'à la recherche d'exoplanètes peut-être pas si lointaines, mais les détails déjà connus de son premier cycle d'observation permettent de spéculer sur ce vers quoi il a dirigé ses "yeux" depuis sa mise en opérations, en mai, sur son orbite située à 1.5 millions de kilomètres de nous. A quoi ressemblaient les plus anciennes étoiles ?Quelques centaines de millions d'années après le Big Bang, les toutes premières étoiles ont vraisemblablement commencé à briller mais l'empreinte qu'elles ont laissée dans les nuages de gaz qui les entouraient était indiscernable jusqu'ici. Il est possible que des observations dirigées par Jeyhan Kartaltepe, de l'Institut de technologie de Rochester,…

0 commentaire

[Les 10 ans du boson de Higgs]

Il y a dix ans, le 4 juillet 2012, les collaborations ATLAS et CMS annonçaient la découverte du boson de Higgs. « Je pense que nous l'avons, n'est-ce pas ? », telle était la question posée par le Directeur général du CERN de l'époque, Rolf Heuer, le 4 juillet 2012, dans l'amphithéâtre principal du Laboratoire. La réponse était évidente, tout comme l'émotion qui se lisait sur les visages des personnes rassemblées en nombre pour l'événement. Les porte-parole d'ATLAS et de CMS de l'époque, Fabiola Gianotti et Joe Incandela, venaient de présenter les derniers résultats des recherches sur le boson de Higgs, portant sur environ deux ans d'exploitation du LHC. Tout indiquait l'annonce imminente de la découverte du boson de Higgs. Les principaux découvreurs du mécanisme de Brout-Englert-Higgs expliquant l'origine des masses des particules fondamentales du modèle standard, comme le boson W, étaient aussi présents, à l'exception notable de Robert Brout,…

0 commentaire

[Les projets de base lunaire, repoussés après 2034]

C'est ce que révèlent des documents internes de l'agence spatiale américaine. Ils contiennent un calendrier des lancements vers la Lune, à une cadence qui n'atteindrait même pas le rythme d'une mission par année avant 2030. Ces documents sont apparus à peu près en même temps que ce qui devrait être le "dernier test" des réacteurs de la nouvelle fusée lunaire, toujours affublée du nom Space Launch System (SLS), avant son premier lancement, prévu à une date toujours indéterminée. Officiellement, l'agence spatiale s'en tient toujours à son programme Artemis -le nom du programme lunaire- prévoyant trois lancements du SLS: le premier inhabité, le deuxième avec deux astronautes en orbite lunaire, et le troisième incluant une marche sur la Lune. La NASA est toujours restée vague sur les lancements suivants, qui doivent en théorie assurer l'établissement d'une base permanente là-haut. Mais selon les documents internes, même le troisième est déjà repoussé après…

0 commentaire

Fin du contenu

Aucune page supplémentaire à charger