[Pourquoi le ciel est-il noir la nuit ?]

Bien que le ciel soit rempli d'étoiles, objets lumineux par excellence, il nous apparaît noir chaque nuit... Ce paradoxe a pour la première fois été relevé par Heinrich Olbers, médecin allemand passionné d'astronomie, qui en 1823 écrivait dans un ouvrage intitulé "La transparence cosmique": "S'il y a réellement des soleils dans tout l'espace infini, leur ensemble est infini et alors le ciel tout entier devrait être aussi brillant que le Soleil. Car toute ligne que j'imagine tirée à partir de nos yeux rencontrera nécessairement une étoile fixe quelconque, et par conséquent tout point du ciel devrait nous envoyer de la lumière stellaire." Pour comprendre pourquoi ce n'est pas le cas, il faut convoquer la relativité générale d’Einstein et notamment se rappeler que l’Univers est en expansion.« L’âge de l’Univers est fini et la lumière de ses étoiles est atténuée par l’expansion de l’Univers » On pourrait s’attendre à ce que le ciel…

0 commentaire

[On the Moon Again: 16 & 17 juillet 2021 @ Cherbourg]

On the Moon Again est un événement mondial créé en 2019 à l’occasion du cinquantième anniversaire du premier pas de l’Homme sur la Lune. Depuis, chaque année et à travers 77 pays, chacun est invité à se tourner le temps d’un week-end vers notre satellite naturel pour en découvrir un peu plus à son sujet. Pour la première fois depuis le lancement de cet événement, la ville de Cherbourg-en-Cotentin fait partie de l’aventure. Ainsi, le Groupe Astronomique de Querqueville (GAQ), le planétarium Ludiver et l’association Terminus des Sciences s’associent pour proposer deux soirées inédites dans le Cotentin, les vendredi 16 et samedi 17 juillet à partir de 21h. On The Moon Again, c’est quoi ? Un événement international vous invitant à lever les yeux au ciel et à observer la Lune et l’espace ! On The Moon Again, c’est pour qui ? Pour tout le monde ! Passionés ou novices,…

1 commentaire

[Du Big Bang aux big bands]

Le festival « du Big Bang aux big bands » 2ème édition aura lieu la nuit du samedi 3 juillet 2021: en ligne et au cinéma Tati d’Orsay. La nuit du 3 au 4 juillet 2021, passez la tête dans les étoiles… sur la toile ! Pour sa deuxième édition, le festival « Du Big Bang aux big bands » vous invite à un croisement original entre musique, cinéma, astronomie, reportages, dessins, science-fiction: un nuit complète de direct sur internet et au cinéma Jacques Tati d’Orsay ! suivez le festival sur la chaîne Youtube Le sense of Wonder pour le live durant toute la nuit dès le samedi 3 juillet à 20h30 ! Animation par Sébastien Carassou (le Sense of Wonder), Alice Thomas (Alice au Pays des étoiles), Théo Drieu (Balade Mentale) et Anna Niemec (Space Apero) depuis la salle Tati d’Orsay, où le cinéma restera ouvert toute la nuit.

0 commentaire

[Hubble: un oeil sur l’Univers se ferme-t-il ?]

Le télescope spatial Hubble, opérationnel depuis 1990, ne répond plus depuis deux semaines. Si le télescope lui-même et les instruments scientifiques semblent en bonne santé, l’ordinateur qui contrôle ces instruments s’est arrêté dimanche 13 juin et les essais pour le redémarrer ont jusqu'ici échoué. Le problème viendrait d’un module de mémoire abîmé, peut-être du fait des rayonnements cosmiques auquel l'électronique de vol est confronté. Orbitant à environ 550 kilomètres de la surface de la Terre, Hubble est notamment composé d'un grand miroir (2.4 m de diamètre) qui lui permet de restituer des images avec une résolution angulaire inférieure à 0,1 seconde d'arc, capable de distinguer deux lucioles se trouvant à moins de trois mètres l'une de l'autre depuis une distance de près de 11 000 kilomètres. Sa capacité à observer à l'aide d'imageurs et de spectroscopes dans l'infrarouge proche et l'ultraviolet, lui ont permis de surclasser, pour de nombreux types d'observation, les…

1 commentaire

[50 ans de l’IN2P3: Passeport pour les 2 infinis]

L‘opération Passeport pour les Deux Infinis permet d’aborder des questions touchant à la recherche fondamentale actuelle. Il est le reflet des activités de l'Institut National de Physique Nucléaire et Physique des Particules (IN2P3), qui fête cette année ses 50 ans! Les interactions entre « l’infiniment grand » (l’étude de l’Univers) et « l’infiniment petit » (les constituants élémentaires de la matière) renvoient aux préoccupations communes des physiciens des particules, des cosmologistes et des astrophysiciens. Par exemple, les accélérateurs de particules permettent de recréer des conditions qui se sont produites juste après le Big-bang. Ces parcours se rejoignent sur la question des particules élémentaires, aujourd’hui au centre de la problématique des origines de l’Univers. En levant les yeux, on peut voir une infinité de points lumineux tapissant la voûte céleste : ce sont les étoiles qui forment notre Galaxie, la Voie Lactée. En s’éloignant, on distingue d’autres galaxies semblables à la…

0 commentaire

[Eclipse solaire observable dans le Cotentin jeudi 10/06 midi]

Le jeudi 10 juin prochain se déroulera une éclipse partielle de Soleil. Dans le Cotentin, 28 % du Soleil seront occultés par la lune. Le « premier contact » (quand la lune commence à masquer notre étoile) se déroulera à 11h05 et c’est vers 12h05 que la lune occultera le Soleil au maximum. Puis, de midi à 13h15, la lune redécouvrira progressivement notre étoile. La Lune aura un diamètre apparent inférieur à celui du Soleil. Elle ne masquera donc pas totalement le Soleil et notre étoile restera partiellement visible « autour » de la Lune sous la forme d’un anneau. D’où le terme d’éclipse annulaire » pour désigner ce type de phénomène astronomique. Une éclipse de Soleil se déroule nécessairement à la Nouvelle Lune, lorsque notre satellite se trouve entre le Soleil et l’observateur situé sur Terre. Il n’y a pas éclipse à chaque Nouvelle Lune parce que le Soleil,…

0 commentaire

[Quelques nouvelles de l’Espace]

Ces derniers jours, l'actualité scientifique et technique est largement dominée par l'arrivée de Thomas Pesquet sur l'ISS d'une part et les prouesses de Perseverance sur Mars d'autre part. Petit résumé de cette semaine extraterrestre: Au terme d'un voyage de 23 heures, la capsule Crew Dragon de Space-X, qui transportait quatre astronautes dont le normand Thomas Pesquet, s’est arrimée samedi matin à la Station spatiale internationale. Tout s’est déroulé sans encombre pour l’astronaute français et ses trois coéquipiers, les Américains Shane Kimbrough (commandant), Megan McArthur (pilote) et le Japonais Akihiko Hoshide. Si l'orbite de l'ISS n'est "que" à 400 km de la surface de la Terre, Perseverance poursuit sa mission martienne, à 300 000 000 km de la Terre. Ainsi, cette semaine: l'astromobile Perseverance transformait du dioxyde de carbone issu de l’atmosphère de Mars en oxygène. Le module MOXIE permet en effet de recueillir le CO2 (qui compose 96% de l'atmosphère…

0 commentaire

[De l’antimatière piégée par un laser]

💫 L’antimatière présente des propriétés identiques à la matière, mais avec des charges opposées. Lorsqu’elle interagit avec de la matière, matière et antimatière disparaissent au profit d’énergie suivant la relation E = m.c². 👩‍🔬 L’étude de l’antimatière est un des grands défis de la physique : que lui est-il arrivé après le Big-Bang, puisque notre univers est aujourd’hui essentiellement constitué de matière ? Ces dernières années, grâce à l’accélérateur de particules du CERN et à son décélérateur d'anti-protons, on peut étudier plus finement son spectre ou sa réaction à la gravité. ⚡️ Pour tenter de comprendre si sa charge électrique est la seule différence avec la matière, les chercheurs du projet ALPHA du CERN ont réussi à ralentir des atomes d'antihydrogène, atome d'antimatière composé d'un antiproton et d'un positron. Son refroidissement par laser permet d’affiner les mesures spectroscopiques et gravitationnelles de l'antihydrogène. 🔦 De plus, manipuler le mouvement des atomes…

0 commentaire

[De retour sur l’ISS, Thomas Pesquet étudiera les blobs]

👨‍🚀🎖 L’Agence Spatiale Européenne (ESA) l’a annoncé le 16 mars, le normand Thomas Pesquet s’envolera le mois prochain pour une nouvelle mission de 200 jours sur la Station Spatiale Internationale (ISS), dont il sera par ailleurs le premier Français commandant de bord. 🧫 Il y consacrera une partie de ses travaux à l’étude des blobs. Ces organismes, ni animaux, ni végétaux, ni champignons sont constitués d’une unique cellule, mais suffisamment grande pour l’observer à l'œil nu. Ils présentent d’autres particularités étonnantes, telles que le fait de montrer des signes d’intelligence, bien que dépourvus d’organes, donc de cerveau, ou être théoriquement immortels… 🤯 Les blobs se répandent facilement sur les surfaces et leur évolution dans l’espace, où ils ne sont pas soumis à la gravité, est sujette à éveiller notre curiosité ! 📣 Enseignant-e-s, scolaires, ne manquez pas l’occasion de reproduire l’expérience de Thomas Pesquet dans votre classe, des kits sont…

0 commentaire

[Hommage à deux grands scientifiques morts un 24 février]

Alors que le robot Perseverance s’est récemment posé sur Mars après un long périple dans l’espace, l’engouement du public pour l’exploration spatiale est grandissant. Dans ce contexte, Terminus des Sciences souhaite rendre hommage à deux grands scientifiques qui ont contribué de près ou de loin à cette grande aventure : Katherine Johnson et Henry Cavendish ! La première nous a quittés il y a exactement un an, le 24 février 2020, et a grandement pris part à l’exploration spatiale et lunaire en réalisant des calculs de trajectoires spatiales, notamment pour les programmes Mercury et Apollo. Sa biographie : https://www.nasa.gov/content/katherine-johnson-biography Henry Cavendish est quant à lui originaire du XVIIIème siècle. Physicien et chimiste, il a notamment travaillé sur la mesure de la constante gravitationnelle (bien connue des lycéens !) dont la mesure précise est indispensable au calcul des trajectoires spatiales. Homme discret, celui-ci n’a que peu publié de son vivant. Il…

0 commentaire

Fin du contenu

Aucune page supplémentaire à charger