You are currently viewing [Le ballet de la reproduction des mérous, photo animalière de l’année]
  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Vivant
  • Post comments:0 commentaire

Le Wildlife Photographer of the Year, célèbre concours de photographie de nature, a dévoilé les photos lauréates de son édition 2021, le 13 octobre dernier. Cette année, le grand prix a été attribué au biologiste et plongeur français Laurent Ballesta pour son cliché rare du « ballet de la reproduction des mérous ».

Cet instantané spectaculaire dévoile un nuage laiteux au milieu d’eaux sombres dans lequel des mâles entourent une femelle pendant la période de la fraie, en Polynésie française.

Le mérou est un poisson très commun mais sa reproduction est étonnante. Ainsi, les mérous du Pacifique, aussi appelés « loches marbrées », se réunissent une fois par an pour s’ accoupler, tous en même temps et dans la même zone géographique.

Le biologiste Laurent Ballesta, qui a notamment travaillé avec Nicolas Hulot sur Ushuaïa, a monté plusieurs expéditions depuis 2014 pour assister à ce phénomène unique et très difficile à observer qui se produit aux alentours de la pleine lune de juillet à Fakarava, un atoll de Polynésie française, dans l’archipel des Tuamotu. Jusqu’à 20 000 poissons se rassemblent dans un chenal reliant le lagon à l’océan. Et il faut alors s’aventurer dans les profondeurs pour assister au spectacle.

Il lui a fallu l’équivalent de 3 000 heures de plongées nocturnes en 5 ans et quelque 85 000 photos pour immortaliser où la femelle lâche un nuage d’œufs vers lequel les mâles se ruent dans l’espoir de les fertiliser, et ce dans des conditions parfois périlleuses pour l’équipe : « Parfois, les requins nous éperonnaient si violemment que nous en avions des bleus. Mais ils nous considéraient plus comme un obstacle que comme des proies » explique le photographe montpelliérain dans un article du Tageszeitung de Berlin.

Laisser un commentaire