[Petite histoire de l’écartement des rails de chemin de fer]

Depuis le XIXe siècle, l’écartement dit normal entre deux rails de chemin de fer est de 4 pieds et 8,5 pouces, soit 1435 mm. Mais pourquoi? Les premières voies ferrées ont été construites par les ingénieurs anglais des tramways. Or les constructeurs de tramways produisaient aussi des chariots, dont l'écartement standard est celui-ci. Ainsi, en choisissant les mêmes dimensions, ils assuraient une reconversion plus aisée et à moindres coûts des chariots en wagon. Cet écartement standard des charrettes et des chariots venait du fait qu'en Europe et en Angleterre, les routes avaient des ornières et un espacement différent aurait causé la rupture de l'essieu. En effet, les premières grandes routes ont été construites par l'Empire romain, pour accélérer le déplacement des ses légions et de ses chariots de guerre. A force de trafic, les dalles des routes se sont creusées pour dessiner des ornières. Au lieu de les combler, les…

1 commentaire

[Dans le Cotentin, « le peuple des dunes » utilisait-il des boomerangs ?]

La fouille, dirigée par Anthony Lefort de l'Institut National des Recherches Archéologiques Préventives (INRAP), du village situé à Urville-Nacqueville entre 2009 et 2017 a permis d’étudier les activités artisanales et commerciales de ce port d’échouage gaulois dont le modèle est à ce jour unique sur le littoral de la Manche. Les objets recueillis (amphores à vin italiennes, céramique anglaise, corail méditerranéen, ambre balte, monnaies, etc) montrent le rôle joué par l’agglomération dans les réseaux économiques du Nord-Ouest de l’Europe. Les archéologues ont également mis au jour les objets utilisés quotidiennement dont un curieux bâton courbé. Un boomerang gaulois ?! De fait, parmi les nombreux objets exposés au manoir du Tourp on peut observer cet objet cintré, en bois, d'environ 50 cm d'envergure pour 1 cm d'épaisseur, pesant 150 grammes et recouvert de lamelles de fer espacées de façon régulière (que l'on retrouve sur l'affiche de l'exposition). Cette découverte en 2014…

0 commentaire

[Des restes d’hommes de Neandertal découverts en Italie]

L'homme de Neandertal est une espèce d'Homme fossile qui doit son nom à la découverte de quelques ossements, en 1856, dans une carrière du vallon de Neander. L'homme de Neandertal a été retrouvé uniquement en Europe où il aurait vécu de -250 000 ans à -30 000 ans environ, sans qu'on ne connaisse la cause de leur disparition. Les néandertaliens connaissent le feu, taillent la pierre pour fabriquer des outils, ils font des bijoux, chassent le mammouth et réalisent des sépultures. On n'a pas la preuve en revanche qu'ils parlent... Les ossements de neuf Néandertaliens ont récemment été découverts dans la Grotte de Guattari, sur la côte entre Rome et Naples. Huit d'entre eux ont entre 50 000 et 68 000 ans et le plus ancien sans doute 90 000 ans ou même 100 000 ans, ce qui en fait une découverte extraordinaire ! La Grotte de Guattari avait été…

0 commentaire

[De Pompéi à l’ancien empire de l’Égypte antique : déambulation archéologique]

🌋 Ensevelie lors d’une éruption du Vésuve voisin en 79 après J.-C., la cité antique de Pompéi (Italie) est un véritable trésor pour les archéologues, tant elle regorge de vestiges du passé, conservés intacts. Deux exemples récents en témoignent : un thermopolium, "fast-food" antique, excavé dans un état extraordinaire le 26 décembre dernier,un char de cérémonie découvert à proximité du parc archéologique de Pompéi le 27 février 2021. 🦢 Plus extraordinaire encore, l’équipe de Terminus des Sciences retient la méthode mise en œuvre par le Docteur Anthony Romilio, chercheur à l’université du Queensland (Australie) qui a permis d’identifier une espèce disparue d’oie à partir d’une représentation graphique datant de 1570 ans avant J.-C. ! Issue de la tombe d’Itet et exposée au musée égyptien du Caire, cette œuvre remarquable de réalisme n’est pas seulement un vestige artistique, mais constitue un témoignage graphique précieux. Le travail de recherche de l’archéologue sera…

0 commentaire

Fin du contenu

Aucune page supplémentaire à charger