[Le réchauffement climatique, une réalité aussi à l’échelle de la Normandie]

Le GIEC normand, constitué d’experts régionaux (scientifiques et spécialistes) sur les différentes thématiques liées au climat et à son évolution, a pour but de traduire les prévisions du IPCC/GIEC international pour le territoire et de faire la synthèse des travaux scientifiques locaux existants sur ce sujet. Il a pour mission de régionaliser les connaissances scientifiques et techniques, de les diffuser auprès des acteurs régionaux et de la population pour que chacun puisse anticiper les changements climatiques et engager les actions nécessaires pour s’y adapter ou les atténuer.  Les travaux menés par le cadre GIEC normand montrent clairement que le changement climatique est aussi une réalité en Normandie. Il se marque par: une augmentation de la température entre +1 °C et +2 °C depuis 1970 sur toutes les stations météorologiques normandes,une augmentation du nombre de jour de chaleur,une diminution du nombre de jour de gel, de neige et de brouillard. Les…

0 commentaire

[La mémoire au Centre de stockage de la Manche de l’Andra]

L’Agence Nationale pour la gestion des Déchets Radioactifs (ANDRA) est un établissement public à caractère industriel et commercial placé sous la tutelle des ministères en charge de l’Energie, de l’Environnement et de la Recherche. Elle emploie près de 700 salariés, répartis sur cinq sites : Le siège social à Châtenay-Malabry (92)Les deux centres industriels de l’ANDRA dans l’Aube (10) : Le centre de stockage de l’Aube (CSA) et le Centre industriel de regroupement, d’entreposage et de stockage (Cires)Le centre de Stockage de la Manche (CSM) à Digulleville, Commune de La Hague (50)Le centre de Meuse / Haute-Marne (CMHM) comprenant le Laboratoire de recherche souterrain et l’écothèque à Bure (55) et l’Espace technologique à Saudron (52) Le CSM, premier centre industriel français de stockage Implanté sur Digulleville, commune de La Hague, le Centre de stockage de la Manche est le premier centre industriel français de stockage en surface de déchets faiblement et moyennement…

0 commentaire

[Quel est votre meilleur profil ?]

Aujourd’hui, tout le monde peut se photographier facilement en faisant un selfie avec son smartphone. Mais quelle partie de votre visage présentez-vous préférentiellement ? Des chercheurs ont démontré que vous privilégiez la partie gauche de votre visage en tournant la tête sur la droite. Ainsi, 60 % des personnes photographiées regardent vers la gauche de l’image, alors que ce chiffre devrait être de 33 % (un tiers vers la gauche, un tiers vers la droite, un tiers vers l’objectif). Cette tendance s’observe depuis des siècles à travers les tableaux de peintres célèbres, bien avant l’apparition du selfie : La Joconde de Léonard de Vinci, La Jeune fille à la perle de Johannes Vermeer, l’autoportrait de Vincent Van Gogh, La Liseuse de Jean-Honoré Fragonard, le portrait inachevé de Bonaparte par Jacques-Louis David,… les personnages ont tous la tête tournée afin d’exposer la partie gauche de leur visage. Dans les musées, il semble même…

0 commentaire

[Dans le Cotentin, « le peuple des dunes » utilisait-il des boomerangs ?]

La fouille, dirigée par Anthony Lefort de l'Institut National des Recherches Archéologiques Préventives (INRAP), du village situé à Urville-Nacqueville entre 2009 et 2017 a permis d’étudier les activités artisanales et commerciales de ce port d’échouage gaulois dont le modèle est à ce jour unique sur le littoral de la Manche. Les objets recueillis (amphores à vin italiennes, céramique anglaise, corail méditerranéen, ambre balte, monnaies, etc) montrent le rôle joué par l’agglomération dans les réseaux économiques du Nord-Ouest de l’Europe. Les archéologues ont également mis au jour les objets utilisés quotidiennement dont un curieux bâton courbé. Un boomerang gaulois ?! De fait, parmi les nombreux objets exposés au manoir du Tourp on peut observer cet objet cintré, en bois, d'environ 50 cm d'envergure pour 1 cm d'épaisseur, pesant 150 grammes et recouvert de lamelles de fer espacées de façon régulière (que l'on retrouve sur l'affiche de l'exposition). Cette découverte en 2014…

0 commentaire

[Des restes d’hommes de Neandertal découverts en Italie]

L'homme de Neandertal est une espèce d'Homme fossile qui doit son nom à la découverte de quelques ossements, en 1856, dans une carrière du vallon de Neander. L'homme de Neandertal a été retrouvé uniquement en Europe où il aurait vécu de -250 000 ans à -30 000 ans environ, sans qu'on ne connaisse la cause de leur disparition. Les néandertaliens connaissent le feu, taillent la pierre pour fabriquer des outils, ils font des bijoux, chassent le mammouth et réalisent des sépultures. On n'a pas la preuve en revanche qu'ils parlent... Les ossements de neuf Néandertaliens ont récemment été découverts dans la Grotte de Guattari, sur la côte entre Rome et Naples. Huit d'entre eux ont entre 50 000 et 68 000 ans et le plus ancien sans doute 90 000 ans ou même 100 000 ans, ce qui en fait une découverte extraordinaire ! La Grotte de Guattari avait été…

0 commentaire

[Napoléon Bonaparte, homme de sciences]

L'Europe célèbre cette semaine le bicentenaire de la mort de Napoléon Bonaparte (1769-1821), général dans les armées de Louis XVI et de la République française (1785-1799) puis premier consul (1799-1804) et empereur (1804-1815). L'homme politique aura particulièrement marqué la ville de Cherbourg de son emprunte quand, alors premier consul, il ordonne la construction d'une rade artificielle à visée militaire défensive, qui est demeurée la rade artificielle la plus grande du monde jusqu'en 2008 et la construction de celle de Ras Laffan (Qatar),. Mais Napoléon Bonaparte est aussi homme de sciences. Ainsi, à seulement 16 ans, il passe l'examen d'artillerie à l'école militaire de Paris (où il est réputé meilleur mathématicien de l'école) et devient lieutenant en second. Son examinateur, qui n'est autre que Laplace, se dit même impressionné par les connaissances mathématiques du futur artilleur, nettement supérieures à celles de ses contemporains même cultivés. En réalité, Napoléon Bonaparte, qui a…

0 commentaire

[Comment fabrique-t-on une cloche ?]

En ce jour de Pâques, nous avons décidé de nous intéresser aux techniques de fabrication des cloches. Celles-ci n’ont en fait guère évolué depuis le Moyen-âge. Ainsi, les cloches sont composées de bronze, dont l’alliage comprend 78 % de cuivre et 22 % d’étain. Le métal en fusion est déversé dans des moules composés d’argile, de crottin de cheval et de poils de chèvre, capables de résister à des températures supérieures à 1000 °C ! Toute la technique de fabrication repose sur le moule, qui définit le profil de la cloche, lequel donne sa tonalité ! Si sa fabrication est aujourd’hui assistée par ordinateur, sa composition et sa fabrication ont peu évoluées. Il est composé d’un noyau central (partie du moule à l’intérieur de la cloche) sur lequel est construite la fausse cloche (copie en terre et en cire de la réalisation finale), recouverte de la chape (partie du moule…

0 commentaire

[De l’importance de l’esprit critique]

Avec la complicité de la Presse de la Manche, Terminus des Sciences diffusait ce jeudi 01 avril 2021 un canular dans lequel le détournement de drone militaire aurait pu être causé par une console de jeu vidéo. Vous trouverez l’article ici. Retrouverez-vous les "sept erreurs" qui auraient dû vous alerter sur le caractère fantasque de cet événement ? 3e § : « 50 km » n’est pas une altitude accessible à un drone, c’est même la limite à laquelle on quitte la stratosphère.3e § : « une fréquence de 400 THz » correspond à de la lumière visible (dans les bleus) qui n’a rien à voir avec les bandes de fréquences de la 5G.4e § : « Lieutenant-Officier » ne constitue pas un grade militaire.4e § : le drone ne peut pas être à la fois « en vol stationnaire » et « à Mach 2 » puisque dans un…

0 commentaire

[Semaine des Mathématiques – Article TdS]

La 10e édition de la Semaine des mathématiques se tient du 15 au 21 mars 2021. Elle a cette année pour thème "Mathématiques et société".  🤩 A cette occasion, Terminus des Sciences publie un premier article en son nom, “Petite histoire des moyens de calcul”. Il s’agit d’un résumé des outils utilisés pour faciliter le calcul à travers les siècles, de la base décimale fondée sur nos dix doigts à ce qui en constitue aujourd’hui une quasi-extension naturelle, le smartphone, en passant par le boulier ou les machines mécaniques… ➡ Une histoire passionnante à retrouver sur le site, tout nouveau, de l’association : http://terminusdessciences.fr/articles/petite-histoire-des-moyens-de-calcul 🎲 Profitez-en aussi pour tester vos connaissances en vous amusant : http://www.mathkang.org/concours/sujsol2020.html

0 commentaire

[De Pompéi à l’ancien empire de l’Égypte antique : déambulation archéologique]

🌋 Ensevelie lors d’une éruption du Vésuve voisin en 79 après J.-C., la cité antique de Pompéi (Italie) est un véritable trésor pour les archéologues, tant elle regorge de vestiges du passé, conservés intacts. Deux exemples récents en témoignent : un thermopolium, "fast-food" antique, excavé dans un état extraordinaire le 26 décembre dernier,un char de cérémonie découvert à proximité du parc archéologique de Pompéi le 27 février 2021. 🦢 Plus extraordinaire encore, l’équipe de Terminus des Sciences retient la méthode mise en œuvre par le Docteur Anthony Romilio, chercheur à l’université du Queensland (Australie) qui a permis d’identifier une espèce disparue d’oie à partir d’une représentation graphique datant de 1570 ans avant J.-C. ! Issue de la tombe d’Itet et exposée au musée égyptien du Caire, cette œuvre remarquable de réalisme n’est pas seulement un vestige artistique, mais constitue un témoignage graphique précieux. Le travail de recherche de l’archéologue sera…

0 commentaire

Fin du contenu

Aucune page supplémentaire à charger