[L’algorithme d’amplification de Twitter penche à droite]

Vous ne vous en étiez peut-être pas rendu compte, mais il existe deux manières d’afficher les tweets dans votre fil Twitter. Vous pouvez choisir entre un fil chronologique ou un fil pondéré par algorithme, qui choisit les « Tweets populaires ». Le fil chronologique empile les tweets des comptes que vous suivez, les uns au-dessus des autres, en affichant le dernier publié en haut, à l’infini. Le fil pondéré par algorithme suppose quant à lui le recours à une intelligence artificielle, mais alors peut se poser la question de biais. Pour l'évaluer, Twitter a analysé des millions de Tweets du 1 avril au 15 août 2020, issus de comptes gérés par des élus dans sept pays et utilisé ces données pour tester si oui ou non ils sont plus amplifiés sur la chronologie d'accueil classée par algorithme que le flux chronologique inversé et s'il y avait des écarts au sein d'un groupe.…

0 commentaire

[Annonce conférence: Le mythe Enigma]

Lors de la Seconde guerre mondiale, Enigma bouleversa le monde de la cryptographie en assurant la confidentialité des communications allemandes. Cette machine permettait aux Nazis de crypter les messages militaires, en se basant sur un dispositif électro-mécanique de chiffrement. Le chiffrement, une nécessité militaire Depuis des millénaires, les rois, les empereurs et les généraux ont dû se doter de moyens de communication efficaces pour commander leurs armées. Ils étaient conscients des risques encourus si leurs messages tombaient dans les mains d’un ennemi. Cela les a incités à créer des codes afin que seul le destinataire des messages puisse les lire. Ainsi, dans un souci de confidentialité, les nations ont créé des services secrets chargés d’assurer la sécurité des communications par la mise en place des meilleurs codes possibles. Ainsi, c’est Jules César qui a inventé la substitution mono-alphabétique, lequel consiste simplement en un décalage de l’alphabet. Au XVIe siècle, Blaise…

0 commentaire

[La distance la plus courte d’un point à l’autre n’est pas la ligne droite]

La distance la plus courte entre deux points est toujours une ligne droite dans la géométrie euclidienne, qui est la géométrie qui est habituellement apprise à l’école, où les figures sont bidimensionnelles et représentées sur une surface plane comme une feuille de cahier. A la surface de la Terre, en revanche, la distance la plus courte est une courbe appelée géodésique. C’est parce que notre planète n’est pas plate ! Ainsi, c'est la géométrie riemannienne qui s'applique, tel que le font les planificateurs de vol pour tracer les itinéraires des aéronefs afin d’économiser du temps et du carburant. Partons de Cherbourg-en-Cotentin (Latitude : 49°38′23″ Nord ; Longitude : 1°36′58″ Ouest) et choisissons une destination à même latitude: Vancouver (Latitude : 49°14′58″ Nord ; Longitude : 123°07′09″ Ouest) fait office de bonne candidate. Le trajet s’effectue sur une sphère, la Terre, dont le rayon mesure 6371 km. Le rayon du 49e…

0 commentaire

[Napoléon Bonaparte, homme de sciences]

L'Europe célèbre cette semaine le bicentenaire de la mort de Napoléon Bonaparte (1769-1821), général dans les armées de Louis XVI et de la République française (1785-1799) puis premier consul (1799-1804) et empereur (1804-1815). L'homme politique aura particulièrement marqué la ville de Cherbourg de son emprunte quand, alors premier consul, il ordonne la construction d'une rade artificielle à visée militaire défensive, qui est demeurée la rade artificielle la plus grande du monde jusqu'en 2008 et la construction de celle de Ras Laffan (Qatar),. Mais Napoléon Bonaparte est aussi homme de sciences. Ainsi, à seulement 16 ans, il passe l'examen d'artillerie à l'école militaire de Paris (où il est réputé meilleur mathématicien de l'école) et devient lieutenant en second. Son examinateur, qui n'est autre que Laplace, se dit même impressionné par les connaissances mathématiques du futur artilleur, nettement supérieures à celles de ses contemporains même cultivés. En réalité, Napoléon Bonaparte, qui a…

0 commentaire

[Sophie Germain, pionnière des mathématiques]

A l’occasion de la sortie de la BD “Les Audaces de Sophie Germain” ce 16 avril 2021, découvrez cette scientifique singulière qui s’est faite passer pour un homme pour accéder au monde très fermé des mathématiques.  A la fin du XVIIIe siècle, Sophie Germain (1776-1831) intègre la célèbre école Polytechnique sous le faux nom d’Antoine Auguste Le Blanc. Celui-ci lui permet de débuter une correspondance avec le célèbre mathématicien Joseph-Louis Lagrange. Impressionné par les écrits qu’il reçoit, il demande à la rencontrer et découvre alors la véritable identité de la scientifique, qu'il décide de prendre sous son aile. Sophie Germain dédie alors le reste de sa vie aux mathématiques. En 1814, le mathématicien Siméon Denis Poisson tente de s’attribuer ses travaux (effet Matilda). Elle est néanmoins la première femme à remporter un prix de l’Académie des Sciences, en 1816, lequel récompense ses recherches pour démontrer le théorème de Fermat. Elle…

0 commentaire

[Semaine des Mathématiques – Médaille Fields]

Pour clore cette semaine des mathématiques, zoom sur la médaille Fields! Imaginée en 1924 par le mathématicien canadien John Fields, cette distinction est décernée tous les quatre ans à l’occasion du grand Congrès international des mathématiques à 2, 3 ou 4 mathématiciens vivants (de moins de 40 ans) dont les travaux marqueront la discipline. Bien qu’elle soit souvent considérée comme un équivalent mathématique des prix Nobel, son ambition est d’encourager les jeunes chercheurs à poursuivre leurs travaux de recherche, d’où l’âge assez jeune des lauréats. Décernée pour la première fois en 1936, après la mort de son initiateur, elle a récompensé 60 lauréats à ce jour ; la France est la 2ème nation la plus récompensée avec un palmarès de 13 médailles, derrière les Etats-Unis qui en comptent une de plus. En revanche, une seule femme a reçu cette distinction : Il s’agit de l’Iranienne Maryam Mirzakhani, en 2014, dont…

0 commentaire

[Semaine des Mathématiques – Sangaku]

Les sangakus - tablettes mathématiques japonaises - sont des panneaux mathématiques que l’on peut découvrir à l’entrée de sanctuaires au Japon. Il en existe encore plus de 800 exemplaires ainsi répartis dans le pays du Soleil levant. Ceux-ci sont des compositions de plusieurs formes géométriques associées à un problème (résolu sur le même panneau). Voici un exemple de Sangaku: Vous trouverez la réponse ici. En cette semaine des mathématiques, nous vous proposons de vous pencher à votre tour sur une petite énigme, dont une solution vous sera donnée mercredi! Montrer que les rayons des cercles de l'image suivante vérifient 1/√(Rpetit) = 1/√(Rmoyen) + 1/√(Rgrand) : Voir la solution ! Pour en savoir plus:> https://fr.wikipedia.org/wiki/Sangaku> Un livre de chevet pour les matheux: Sangaku: Le mystère des énigmes géométriques japonaises, de Géry Huvent

2 commentaires

[Semaine des Mathématiques – Article TdS]

La 10e édition de la Semaine des mathématiques se tient du 15 au 21 mars 2021. Elle a cette année pour thème "Mathématiques et société".  🤩 A cette occasion, Terminus des Sciences publie un premier article en son nom, “Petite histoire des moyens de calcul”. Il s’agit d’un résumé des outils utilisés pour faciliter le calcul à travers les siècles, de la base décimale fondée sur nos dix doigts à ce qui en constitue aujourd’hui une quasi-extension naturelle, le smartphone, en passant par le boulier ou les machines mécaniques… ➡ Une histoire passionnante à retrouver sur le site, tout nouveau, de l’association : http://terminusdessciences.fr/articles/petite-histoire-des-moyens-de-calcul 🎲 Profitez-en aussi pour tester vos connaissances en vous amusant : http://www.mathkang.org/concours/sujsol2020.html

0 commentaire

[Semaine des Mathématiques – L’extraordinaire histoire du nombre π]

Le nombre π (PI) est certainement le nombre un peu étrange le plus connu de tous. Il n’a pas été découvert du jour au lendemain et il a fallu des siècles et de nombreuses civilisations pour en arriver à nos connaissances actuelles sur ce nombre. Aujourd’hui, bien que souvent invisible, ce nombre est partout autour de nous : en géométrie bien sûr (il est notamment la circonférence d’un cercle de diamètre 1), mais aussi en algèbre, probabilités et statistiques. Très tôt, les mathématiciens ont observé un lien constant entre le rapport d’un diamètre d’un cercle et son périmètre : la chasse au nombre π est ouverte. En voici les grandes étapes de son Histoire: Environ en 2000 av JC : Les Babyloniens avaient trouvé la valeur 25/8 comme étant un nombre remarquable. Environ en 1800 av JC: Les Egyptiens utilisaient la valeur 256/81.  250 avant JC : Archimède démontre les formules du cercle…

0 commentaire

[Femmes en Sciences – Episode 1/4: Ada LOVELACE]

Le 11 février est la Journée Mondiale des Femmes et des Filles de Science ! Dans ce cadre, l’association Terminus des Sciences vous proposera de découvrir quelques femmes scientifiques ces prochains jours.  Ada Lovelace est née il y a plus de 200 ans, d’un père poète et d’une mère passionnée de mathématiques. Élevée par cette dernière, elle croisa le chemin de plusieurs mathématicien.ne.s dont le célèbre Charles Babbage, inventeur des ancêtres de nos calculatrices modernes. Bien que ces machines de calculs étaient mécaniques, elle parvint à écrire ce qu’on considère à ce jour être le premier programme informatique de l’histoire. 👩‍💻 Pour en savoir plus:> un article: https://www.franceculture.fr/numerique/ada-lovelace-la-premiere-codeuse-de-lhistoire> une vidéo en stop motion: https://www.youtube.com/watch?v=ts6Lo7t6VsM

0 commentaire

Fin du contenu

Aucune page supplémentaire à charger